Je me suis récemment formée à la méthode CAOS à Londres, méthode de coaching qui permet d’accompagner la personne en conflit (en dehors de la possibilité de rencontrer l’autre partie). Mais lorsque l’on n’a pas de coach sous la main ou d’ami ou conjoint compatissant pour nous aider ?

Je vous propose une méthode individuelle – auto conflit coaching – quand le conflit que nous vivons vient à nous submerger, à faire écran à toutes autres pensées.

Faire cesser la rumination

En préalable, vous le savez nous exagérons souvent les choses et interminablement nous revisitons ce que nous avons dit, ce que l’autre a dit, ce que nous aurions souhaité dire, ce que nous avons entendu qui n’a pas été dit et ainsi de suite. La rumination s’installe et contribue inutilement à alimenter nos émotions négatives et les émotions d’arrière-plan.

Vous allez donc vous appliquer les questions qu’un médiateur pourrait vous poser pour vous permettre d’éclaircir la situation. Pour ce faire, considérez un conflit dans lequel vous êtes actuellement embourbé. Armez-vous d’un crayon et d’une feuille de papier… Un peu fastidieux mais salutaire … En tout cas cela changera probablement la vision que vous avez de la situation.

Répondez aux questions suivantes

– Que se passe-t-il ou que s’est-il passé?

– Comment la situation s’est détériorée entre vous ?

– Qu’est-ce qui vous a particulièrement offensé que l’autre personne a dit ou fait?

– Quelles sont, selon vous, les motivations de l’autre personne ?

– Pourquoi aurait-il ou aurait-elle eu l’intention de vous blesser ?

– Qu’est-ce qui explique la contribution de l’autre au conflit et dont vous être sûr à 100% ?

– Qu’est-ce qui explique la contribution de l’autre au conflit et dont vous n’êtes pas vraiment sûr ?

– De quoi l’autre personne pourrait-elle vous blâmer?

– Qu’est-ce que l’autre personne pense de vous et de votre intention?
– Qu’est-ce qu’elle ne sait pas de vous et de votre intention ?

– Sur une échelle de 0 à 5, a combien estimez-vous votre responsabilité dans le conflit ?

– Quand vous considérez ce qui est le plus important pour vous concernant le conflit et l’autre personne, quelle est la meilleure façon de procéder selon vous ?

– Qu’arrive-t-il d’autre à votre réflexion lorsque vous considérez ces questions?

Si cet exercice vous a apporté une piste de solution ou un début de révélation ou vous a soulagé quelques jours, j’espère que vous voudrez bien m’en faire part.

Contactez-moi par mail : contact@ifmediation.fr

Institut Français de la Médiation